Pourquoi est-ce que le rejet de glace des éoliennes en climat froid est-t-il devenu un risque faible?    



​Le fonctionnement d'éoliennes dans un climat neigeux / froid comme celui du Canada implique des défis supplémentaires qui ne sont pas présents dans les endroits plus chauds. Le givrage fait référence à toute accumulation de glace ou de neige sur une structure éolienne. Le givrage se produit lorsque l'eau qui est présente dans l'air gèle après avoir été en contact avec une surface. Cela peut se produire dans les nuages (givrage dans les nuages) ou comme résultat de précipitations (givrage des précipitations). Le givrage dans les nuages forme généralement du givre, tandis que le givrage des précipitations forme du glacis, de la bruine ou de la neige mouillée. ​L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a établi une classification des sites de givrage climatique en fonction du givrage météorologique, du givrage instrumental et des pertes de production. ​Cette classification fournit un premier signe sur la gravité du givrage et ses conséquences pour un site potentiel. Vous pouvez trouver une carte du Canada avec les différentes classes de givrage qui illustre également la répartition des niveaux de givrage au Canada.

​Le fonctionnement d'éoliennes dans un climat neigeux / froid comme celui du Canada implique des défis supplémentaires qui ne sont pas présents dans les endroits plus chauds.

C’est quoi le rejet de glace?

Lorsque les turbines ont accumulé de la glace, elles peuvent projeter de la glace si les pales sont en mouvement. Le rejet de glace se produit lorsque la glace se détache des lames mobiles. La direction du vent, la vitesse du vent, la vitesse de rotation ainsi que la position et la taille des fragments de glace sur la lame influenceront la position d'atterrissage des morceaux de glace projetés.

La distance de projection maximale pour le rejet de glace peut être déterminée à l'aide de la formule empirique suivante:

 

𝑑𝑡 = 1,5 ∗ ( 𝐷 + 𝐻 )

dt = distance de projection maximale (m)

D = Diamètre du rotor (m)

H = Hauteur du noyau (m)

 

 


​Naveco est fier de soutenir toutes les phases, y compris le développement, la construction et l'exploitation de tous nos projets. Cela inclut l'assurance de Naveco considère pleinement tous les dangers et les risques potentiels, et nous sommes à la rencontre des exigences de sécurité.

Dangers et risques

​Quand un parc éolien est en cours d'élaboration, les membres de la communauté peuvent avoir peur du risque que pose les rejets de glace sur eux ou leurs biens. Naveco est fier de soutenir toutes les phases, y compris le développement, la construction et l'exploitation de tous nos projets. Cela inclut l'assurance de Naveco considère pleinement tous les dangers et les risques potentiels, et nous sommes à la rencontre des exigences de sécurité. Si le givrage se produit, il peut affecter le fonctionnement et l'entretien des éoliennes de façons différentes. Par exemple, si la glace s'accumule sur les pales du rotor, elle réduit les performances aérodynamiques de la turbine et est susceptible d'induire des pertes de production. De plus, le givrage des pales de rotor augmente les vibrations et les charges de fatigue et peut réduire la durée de vie de la turbine. ​Cependant, le risque d'être heurté par un morceau de glace projeté pour la lame en se tenant à l'extérieur de la zone de projection de glace est considéré comme nul. ​Dans la zone de projection de glace, ce risque augmente à mesure que l'on se rapproche de la turbine.

Systèmes de dégivrage sur les éoliennes

​Le risque de dommages potentiels causés par le jet de glace diminue, car un nouvel état de la technologie de dégivrage des arches se développe à chaque année. Les fabricants d'éoliennes développent constamment des technologies pour s'adapter aux différentes conditions climatiques, y compris au Canada, où le givrage est plus courant. Enercon, un leader mondial de la fabrication d'éoliennes, a développé une technologie impressionnante de dégivrage des pales de turbines ces dernières années.

Les éoliennes, peuvent avoir des réchauffeurs internes pour raccourcir le temps de décongélation. Un radiateur soufflant installé dans le pied de pale est activé et commence à chauffer l'air à l'intérieur de la pale de rotor en utilisant la recirculation d'air. La température de la surface de la lame se réchauffe au-dessus de 0 ° C et l'accumulation de glace fond.

Le jet de glace peut être dangereux pour la sécurité des individus et la production d'énergie d'un parc éolien. Le risque d'être heurté par un morceau de débris de jet de glace est nul lorsque toutes les exigences de sécurité sont remplies. De nouvelles technologies de turbines sont maintenant disponibles pour maximiser le rendement énergétique, réduire les temps d'arrêt et réduire les risques.

  

Système de détection de glace ENERCON

​Les convertisseurs d'énergie éolienne Enercon sont équipés en standard d'un système de détection de glace. Pendant le fonctionnement, le système de détection de glace compare les données d'exploitation actuelles telles que l'énergie éolienne et l'angle des pales avec les valeurs moyennes enregistrées à long terme. Le système peut détecter toute accumulation sur la machine car il modifie les propriétés aérodynamiques. Le système est arrêté et des procédures de dégivrage sont lancées.

Le risque de dommages potentiels causés par le jet de glace diminue, car un nouvel état de la technologie de dégivrage des arches se développe à chaque année.

A propos de l'auteur

Mariah est née et a grandi au Nouveau-Brunswick. Elle déménage à Fredericton de l'île Darlings. Elle a fréquenté l'Université St. Francis Xavier pour obtenir un baccalauréat en études interdisciplinaires en ressources aquatiques avec politique publique et recherche sociale.


Elle a ensuite poursuivi ses études en s'inscrivant à l'Université du Nouveau-Brunswick, où elle a obtenu une maîtrise en gestion de l'environnement.


​Au cas où vous l'auriez manqué!


​​Voici les précédents blogs de la série vent que vous avez manqués:

​​Suivez nous ici